NAVARRA                                                                                       19 & 20 mai 2018   

categorie  OPEN EVOLUTION 600 

Stanis Regnier / Yamaha FZR 600 numéro 18 /

Open Evolution 600 supersport

 

Pas chaud pour entamer un long périple avec un moteur qui émet des bruits peu catholiques, Hubert avait donc décidé de faire l’impasse sur la belle course espagnole et le seul représentant du Team Seventy’s était donc Stanis qui avait fait le déplacement avec Maman et Papa dans le paquebot familial.

 

 

Essais libres

Ils m’ont permis de se remémorer la piste et de procéder a quelque réglages mais aussi de tester plusieurs gommes de pneus : plus dur a l'avant et à l'arrière ? A voir…

 

Essais qualif

Je me concentre pendant que Papa effectue les dernières vérifications mais au moment de lancer le moteur, rien, pas un hoquet, pas un son, elle refuse obstinément de tousser !

C’est la panique totale, nous procédons au démontage du réservoir et de la selle, nous débranchons le boitier CDI, nous le rebranchons et cette fois, bingo, le moteur s’ébroue ! Ce coup de chaud nous incitera à revoir ça avant la première course.

Malgré la largeur du circuit, j’éprouve toutes les difficultés à disposer d’une piste claire pour faire claquer un temps, mais je parviens pourtant à m’adjuger la pôle !

Mais pas pour longtemps, car Jérémy qui attendait en pré-grille après avoir bouclé ses tours repart à "donf" et me la repique ! Bien joué, avec mes 1.56.5, je partirai donc en 2ème position.

 

Course 1

Moto vérifiée, pilote concentré, je me place sur la ligne de départ et go !

Putain, j'ai pris un super départ, je suis en tête et ça dure quatre tours avant que mon meilleur ennemi ne me repasse ! Alors débute une course poursuite, il ne faut pas qu'il me largue. Et voilà les retardataires je suis bloqué et le vois prendre le large, merde !

Lors des quatre tours qui suivent, je profite des moindres trous de souris pour revenir au contact… et je le repasse en bout de ligne droite ! Mais va falloir que je reste devant pendant les 3 derniers tours, ca va être chaud bouillant !

Grâce au panneautage, je vois mon avance se conforter, mais je suis naze ! C’est long, quand est-ce que ça se termine ? Puis je vois les bras de tout mon fan-club se lever et le drapeau à damiers s’abaisser ! Génial, je suis preums, avec mon

meilleur temps au tour en 1.54.487, j’ai amélioré de près de deux secondes !

 

Course 2

Les départs se suivent mais ne se ressemblent pas.  Cette fois je pars deux fois sur la roue arrière sur le premier rapport. P... d'embrayage !

Je me retrouve 3ème au 1er virage, mais je me débarrasse tout de suite de l'importun et court aux trousses de Jérémy qui en a profité pour prendre le large, normal ! Mais pas question de le laisser faire et je recolle assez vite à son dosseret. Pendant plusieurs tours, je l'observe pour savoir ou je vais pouvoir le passer proprement. Enfin, l'ouverture idéale se présente à 3 tours de la fin. Je passe, mais maintenant il faut que je reste devant. Drapeau à damiers, victoire, quelle course mes amis, et j’ai encore amélioré mon temps : 1.53.953 !

 

 

 

L’intendance…

par Pat

Cette fois, à Navarra, il n’y avait pas grand monde du Team, après la défection d’Hubert, juste Stan, Phil et moi, la famille Regnier, quoi.

Concept: et réalisation: Hubert HOUSSIN    

Textes: Patrick TRAN-DUC

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now