HAUTE SAINTONGE                                                                   14 juin 

 

Pourquoi le team Seventy's n’était pas présent à Haute Saintonge.

 

Hubert Houssin: " 10 courses de championnat dont 9 en 5 mois c’est beaucoup trop et il ne faut sans doute pas chercher ailleurs la raison d’une certaine désaffection !    Il fallait faire des choix et c’est Haute Saintonge qui a été écarté, non pas à cause du tracé lui-même que j’apprécie, mais de son éloignement ".                                                                        

De plus, un second critère est intervenu : les contrôles de bruit. Parcourir 700 kms et se voir refuser sans appel l’accès à la piste pour une moto jugée trop bruyante alors que le circuit (récent) est perdu au milieu de nulle part est un risque que je ne souhaite pas prendre…On a vu ainsi des bidouilles grotesques, comme des tronçons de chambre à air de VTT emboités à l’extrémité des tubes de fuite des deux temps.

 

Franck Toubal (Ducati Pantah) un des animateurs des Classic 500 n’a pas roulé pour cette raison alors que sa 500 Ducati avait été déclarée bonne pour le service lors de deux épreuves précédentes.   

 

Bruno Rey (Ducati Pantah) : «il y avait des sonomètres partout ! Sonomètres avant et pendant les essais libres, avant de partir pour les qualifs, c'était terrible, avec une tension palpable. »

 

Même problème pour les savoyards Regnier père et fils qui déclarent forfait, trop de courses, il faut faire un choix.

 

Ludovic dont l’épaule est toujours « dans le sac » espère revenir au Mans pour retrouver le Team au complet.

 

Bob n’a pas récupéré son vilebrequin cassé à Navarra et son moral est en baisse suite à sa campagne espagnole calamiteuse, il jette également l’éponge sans trop de regret et reviendra au Mans.

 

Quant à Patrick Tran-Duc, il avoue ne pas trop affectionner le caractéristique sommet aveugle de l’arrivée du circuit Beltoise et le nombre réduit de sanitaires et surtout de douches, un vrai désagrément quand on dort dans son camion chichement aménagé: je m’excuse d’être pauvre, mais comme le dit si justement Jacques Bolle, président de la FFM et ancien pilote de talent, « la moto est un sport de riches pratiqué par des pauvres ! » Enfin, le sentiment diffus de ne pas être le bienvenu (mais ce n’est peut-être qu’une fausse impression) sur le petit tracé charentais fait que Patrick ne posera sans doute plus jamais (mais il parait qu’il ne faut jamais dire jamais) les roues à Haute Saintonge. « Les sanitaires ne sont peut-être pas non plus le point fort d’un circuit comme Croix en Ternois (une prestation nettoyage payante comme à Carole résoudrait sans doute bien des choses, surtout au niveau des gogues et permettrait à un petit jeune de travailler deux ou trois jours) mais on se sent comme chez soi chez les Ch’tis dont la chaleur humaine et la gentillesse font oublier le reste, à commencer par une météo parfois capricieuse ! »

Concept: et réalisation: Hubert HOUSSIN    

Textes: Patrick TRAN-DUC

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now