MAGNY COURS                                                                         2 août 

Magny-cours, la der avant la rentrée de classes

Avant dernière course avant la finale du Vigeant où l’ensemble du team sera présent.

Hubert ne roulait pas dans le Nivernais, n’ayant pas réglé ses problèmes mécaniques sur sa Kawa ZXR diesel, par contre, Ludo était venu avec Suzie, son adorable fille qui à piqué son fard plus d’une fois en entendant nos plaisanteries grasses d’après course et même d’avant…

Les essais chronos : comme au Mans, nous roulons avec les Classic, ce qui ne pose pas de problème sur un grand circuit tel que celui de Magny-cours que nous retrouvons avec un certain plaisir.

Je réalise le 5ème temps de Vintage 500, à quatre centième de Fifi qui pilote la véloce YR5 de Stanis, mon fils adoptif ayant décidé de se consacrer uniquement à sa 400 FZR, à raison d’ailleurs, lorsque l’on considère la progression opérée depuis sa première sortie avec son quatre temps en plastique. Dans la Nièvre, il finit carrément 6 et 5ème derrière de très sérieux clients… Ca promet !

Bon, si les résultats des essais chrono ont pour fonction principale de définir la position sur la grille de départ des courses, chacun sait qu’ils ne signifient pas grand-chose et on sent bien que le barbu n’a pas dit son dernier mot.

Première manche, après un départ moyen, je commence à naviguer entre les autres concurrents et finit par me retrouver dans la roue d’Olivier Bassignani qui n’a peut-être pas perçu ma présence derrière le dosseret de sa Honda, d’où l’avantage notable de rouler avec une moto silencieuse…

Alors qu’il ne reste que moins d’un demi-tour à boucler, je tente et réussit un intérieur dans le 180° sur Bassi et passe l’arrivée en troisième position, positivement ravi.

Seconde manche, le départ est donné deux heures plus tôt que pour la première et dès le tour de chauffe, je constate avec horreur que son moteur s’époumone : carburation trop riche, merdalors.

Je réussi pourtant un meilleur départ que lors de la première manche, mais la brave S2 engorge tant qu’elle peut et il m'est impossible d’adopter un rythme convenable, tournant trois secondes moins vite que lors de la première manche.

Je termine quatrième des V500, dégoûté, récupérant, pauvre consolation, la troisième place suite au déclassement de Fifi, pourtant vainqueur, accusé d’avoir pris la piste après l’allumage du feu rouge de la pit-line.

Nouveau podium pour le 1, mais cette fois, il a un goût de moisi très prononcé !

Jamais content…

 

Patrick TRAN-DUC

La moto ayant bien fonctionné au Mans j’arrive confiant sur ce circuit mythique  mais samedi matin pour les essais  la moto fonctionne  mal, j'analyse et met cela sur le compte d'une bougie récalcitrante. Avec 2,5 secondes de plus que Patrick et Philippe je serai donc assez loin sur la grille… 
Le départ étant un  exercice que j’apprécie, je récupère  des places et à l’entrée de la ligne droite je suis derrière Fifi mais même si la moto prend bien tous ses  tours, les montées en régime sont lentes.  Je réussi  quelques tours à rester derrière Patrick et les autres 500cc que j’aperçois devant mais en retardant mes freinages et au 4ème tour à Adelaïde je perd le groupe en m’écartant sévèrement de la trajectoire… je fais le reste de la course seul mais en ne lâchant rien et en me bagarrant  avec une partie cycle qui bougeait beaucoup. Frustrant car j’ai la certitude que je me serais amusé au milieu des copains.
Dimanche matin j’ai descendu un peu les gicleurs et en faisant des essais en dehors du paddock je pense avoir résolu le problème mais la course 2 est à 16 hrs au plus fort de la température, c’est pire qu’hier, impossible de suivre des motos qu’habituellement  je lâche facilement ! Avec le recul et après avoir discuté dans le paddock  il semble que Magny-Cours soit réputé pour avoir une carburation compliquée à régler et les écopes d’air forcé dans la boite à air que j’ai créé ne sont peut-être pas une si bonne chose pour mon 2T. Dommage, j’étais vraiment motivé, il restera le Vigeant pour me rattraper et faire un bon week-end avant l’hiver.  

 

Bob

 

Essai qualif:

je suis en 6 éme ligne derrière les Honda d'Eric Devillard et  Olivier Bassignani.

Course du samedi

Après un mauvais départ, Patrick qui part comme un boulet de canon me déboîte par la gauche et me passe littéralement devant m'obligent à freiner pour ne pas le heurter. Le temps de relancer ma machine, je perd le contact avec les deux Honda de tête qui restent mon objectif du week-end et me retrouve englué dans le paquet. Par la suite, la performance de ma machine sur le très rapide circuit de Magny-Cours me permets de reprendre petit à petit mon retard et je finis par rejoindre les leaders de ma catégorie pour les dépasser dans les deux derniers tours et franchir la ligne d'arrivée en pôle position.
 

Course du dimanche.

Pour la deuxième manche, je suis galvanisé et décidé à en découdre avec des adversaires assoiffés de revanche. En pré-grille, stupéfaction! le support de bobine a laché et celle pend au bout de ses fils. Après une réparation de fortune, je finis par partir en retard pour le tour de chauffe derrière la voiture de sécurité.
Mon deuxième départ étant meilleur que celui de la veille, je reste au contact les deux diables rouge en observation pour attendre le moment opportun et porter une attaque. Je m'aperçois très rapidement que ma moto est bien supérieure en vitesse et décide de suite de dépasser les deux Honda. Dans le dernier tours et à 200 m de l'arrivée alors que je suis devant avec une avance confortable et étant assuré de remporter cette épreuve, un drapeau noir avec mon numéro m'est présenté m'obligeant à sortir et ainsi abandonner.

Avant le départ, j'aurais franchi la pré-grille sous feu rouge !!!  N'ayant pas vu les drapeaux jaunes pendant la course pour une pénalité et un passage par les stands, la direction de course décide de m'exclure.

Pas grave car je ne participe pas vraiment au championnat.

 

Philippe 

Les EVO

 

Le weeekend commence par des séances d'essais afin de vérifier la carburation et roder mon nouveau pneu.
Je commence à avoir de bonnes sensations avec ma moto.

Samedi, qualification.

Je suis pas mal géné et n arrive pas à faire un tour à 100%.
Ma fourche d'origine me dérange toujours sur les gros freinages, et je commence à sentir après 20 minutes de qualif que je perd mes freins avant malgré un liquide de frein racing.
Je me qualifie 6ème et suis donc en deuxième ligne.

Dimanche, première course de la matinée, se sont les EVO !
Je fais un départ canon et me retrouve en première place! Incroyable! En moi même je me dis de ne pas faire comme à navarra! Je ne lâche donc rien et donne tout.
La première ligne droite se présente mais au milieu de celle ci je me fais doubler par 2 Aprilia puis par la zxr de Marco Pasquet.. Le manque de puissance par rapport aux motos préparées des leaders est flagrant, malgré  tout je continue à essayer de m'imposer un rythme soutenu et constant, je me fais doubler au fil des tours jusqu'à retrouver ma 6 ème place. Suite à l abandon d un pilote je termine 5 ème derrière une VFR qui je l 'avoue ma largué .

Je termine avec une poignée de freins complètement en butée.

2 em course du dimanche.
Motivé je fais de nouveau un départ canon et me situe en 3 ème position.

La ligne droite ce présente de nouveau et me fais de nouveau larguer, mais j 'arrive pendant 3 tours à garder dans le visuel le groupe des leaders. Au 2 ème tour la machine de Marco Pasquet tombe en panne et je me retrouve 4 ème devant la VFR qui m avait eu le matin. Plus motivé que jamais pour la garder derrière moi, les tours s'enchaînent jusqu'à l'avant dernier tour ou je suis gêné par Alexis (Tombois)  à qui je prend un tour et qui m'oblige à passer dans l'herbe et me fais perdre un temps précieux; Rémi Dupuis (VFR) en profite, me passe et me distance. De rage

j 'essai de le remonter mais son avance est trop grande et mes freins inexistants! Impossible de revenir. Je termine donc 5 ème, bien heureux quand même.

Je vais remplacer ma fourche par celle d'une R6 ainsi que les freins avant et roues. Test prévu pour Le Vigeant

Les modifs moteur pour me mettre à niveau se feront sûrement cet hiver....          

 

Stanis  

 

 

Pour le contexte, soleil, début des vacances, ma fille Suzie qui vient très exceptionnellement voir son papa adoré , tous les copains au rendez-vous (ou presque..)  le week end s’annonçait super bien !

4 ans d’abstinence , sans mettre les roues sur ce beau circuit avec plaisir et rapidement, le tracé revient à ma mémoire . j’adore .., technique et rapide à la fois ..

Après un retour au Mans un peu sur la réserve, ma clavicule se fait peu à peu oublier et le pilote qui se cache en moi se libère progressivement et je réussi un 11ème temps chrono dont je suis assez content.

En première manche, départ moyen , voir pas bon comme d’hab…je fini 10 après une course un peu seul, pas très drôle...

Deuxième manche, une fois n’est pas coutume, je prends un bon départ et me retrouve 7 à Adlaïde, puis 6 au bout de la ligne droite  . Là ça va plus vite et ça bagarre . Je m’amuse comme un gamin mais  je suis vite rattrapé par Jeremy , puis Anthony à mi-course qui passe sans que je puisse résister , pas faute d’avoir essayé , je l’ai repassé dans la ligne droite mais ils étaient  plus rapide partout ailleurs..

Finalement, je suis très heureux de mon week end, les sensations, le plaisir ,  tout est revenu depuis ma gamelle de Croix, et c’était pas gagné ..

 

Ludovic

EVO  course 2 - Ludovic (filmé par Mitch)

Qualif      1ère course    2ème course     Championnat    

VMA VINTAGE 500          PATRICK:                                                               3 ème                                  3 ème                               ème      

                                             BOB:                                                                       6 ème                                  5 ème                                4 ème

                                             PHILIPPE                                                                1 er                                     Mis hors course           10 ème

                                             STAN                                                                      non couru                                                                    8  ème

 

VMA CLASSIC 500          HUBERT                                                                  non couru                                                                      6 ème                                               LUDOVIC                                                                non couru

 

VMA EVOLUTION             STANIS                                                                     6 ème                                 5 ème                             21 ème 

                                             LUDOVIC                                                                 10 ème                                8 ème                            19 ème 

                                             HUBERT                                                                   non couru

Bob Kawa S2 - Vintage 500 - course 1

Concept: et réalisation: Hubert HOUSSIN    

Textes: Patrick TRAN-DUC

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now